Imprimeurs et respect des délais

L’imprimeur est au bout de la chaîne de production dans le processus de création et de fabrication de vos documents imprimés. C’est pourtant de lui que vous exigez souvent une date de livraison non négociable… Si vous souhaitez entretenir une relation gagnant-gagnant et durable avec lui, voici quelques conseils à ne pas négliger !

1. Anticipez les délais

Dès que vous connaissez la date butoir à laquelle vous souhaitez être livré, prenez contact avec votre imprimeur pour établir le rétroplanning avec lui. Vous définirez ainsi, ensemble, en fonction du travail à réaliser et des disponibilités machine, les dates possibles pour le process de fabrication : mise à disposition des éléments, validation du bon à tirer (le fameux BàT), fabrication des plaques, calage, roulage (l’impression proprement dite), séchage, assemblage (coupes et reliure) et livraison…

Les fichiers sont vérifiés avant de lancer le BàT.

2. Respectez vos engagements

Une fois le BàT donné, une plaque offset est préparée.

Ce planning est, en général, établi au plus serré. Rare sont les fois où l’on est «large»… Et il vous engage réciproquement : si vous avez convenu d’une mise à disposition des éléments à imprimer le lundi matin, pour une validation du BàT dans l’après-midi, la fabrication des plaques le mardi matin, le calage et le roulage le mardi après-midi, le séchage le mercredi, l’assemblage le jeudi et une livraison le vendredi matin, ne vous attendez pas à être malgré tout livré le vendredi après-midi si vous lui remettez vos éléments avec «seulement» une demie-journée de retard… Car votre imprimeur a des engagements de délais avec d’autres clients que vous ! Et il n’y a aucune raison qu’ils fassent les frais de votre retard, pas plus que vous n’accepteriez que votre livraison soit décalée parce que le planning a été chamboulé à cause d’un autre client !

 

3. Maintenez le contact

Communiquez régulièrement avec votre imprimeur pour le tenir au courant de l’état d’avancement de vos travaux en interne ou chez votre agence de communication. Et si vous vous rendez compte que vous pourriez livrer vos éléments en avance, faites-lui en part : il sera peut-être ravi de pouvoir combler un temps mort grâce à vous, et vous en sera redevable pour une prochaine occasion où vous serez peut-être, à votre tour, dans l’absolu nécessité de lui demander une faveur en terme de délai…

L’impression en calage offset, avec 4 couleurs.

4. N’hésitez pas à déléguer

Quand l’impression est terminée, on passe au massicotage.

Si vous avez un volume important et une fréquence élevée de documents à imprimer, vous êtes probablement en relation étroite avec un ou plusieurs imprimeurs. Dans le cas contraire, faites confiance à votre agence de communication pour lui déléguer l’ensemble du processus d’impression et son suivi. Même si cette prestation n’est pas gratuite, les prix qu’elle pourra obtenir grâce à son volume d’affaire annuel vous permettront très souvent d’obtenir de meilleurs tarifs qu’en direct. Les soucis en moins…

Imprimeurs et respect de la planète

Imprimer au plus bas prix, c’est bien.
Imprimer au plus faible impact environnemental, c’est mieux !

On en parle dans un prochain article… 

Florence MARCDARGENT
Responsable artistique chez Clé de Fa

(Toutes les photos de cet article ont été prises chez un de nos imprimeurs d’amour, avec son aimable autorisation.)

Leave A Comment