IMG_7476-en-mvt_800px

Imprimeurs et respect des délais

L’imprimeur est au bout de la chaîne de production dans le processus de création et de fabrication de vos documents imprimés. C’est pourtant de lui que vous exigez souvent une date de livraison non négociable… Si vous souhaitez entretenir une relation gagnant-gagnant et durable avec lui, voici quelques conseils à ne pas négliger !

1. Anticipez les délais

Dès que vous connaissez la date butoir à laquelle vous souhaitez être livré, prenez contact avec votre imprimeur pour établir le rétroplanning avec lui. Vous définirez ainsi, ensemble, en fonction du travail à réaliser et des disponibilités machine, les dates possibles pour le process de fabrication : mise à disposition des éléments, validation du bon à tirer (le fameux BàT), fabrication des plaques, calage, roulage (l’impression proprement dite), séchage, assemblage (coupes et reliure) et livraison…

Les fichiers sont vérifiés avant de lancer le BàT.

2. Respectez vos engagements

Une fois le BàT donné, une plaque offset est préparée.

Ce planning est, en général, établi au plus serré. Rare sont les fois où l’on est «large»… Et il vous engage réciproquement : si vous avez convenu d’une mise à disposition des éléments à imprimer le lundi matin, pour une validation du BàT dans l’après-midi, la fabrication des plaques le mardi matin, le calage et le roulage le mardi après-midi, le séchage le mercredi, l’assemblage le jeudi et une livraison le vendredi matin, ne vous attendez pas à être malgré tout livré le vendredi après-midi si vous lui remettez vos éléments avec «seulement» une demie-journée de retard… Car votre imprimeur a des engagements de délais avec d’autres clients que vous ! Et il n’y a aucune raison qu’ils fassent les frais de votre retard, pas plus que vous n’accepteriez que votre livraison soit décalée parce que le planning a été chamboulé à cause d’un autre client !

 

3. Maintenez le contact

Communiquez régulièrement avec votre imprimeur pour le tenir au courant de l’état d’avancement de vos travaux en interne ou chez votre agence de communication. Et si vous vous rendez compte que vous pourriez livrer vos éléments en avance, faites-lui en part : il sera peut-être ravi de pouvoir combler un temps mort grâce à vous, et vous en sera redevable pour une prochaine occasion où vous serez peut-être, à votre tour, dans l’absolu nécessité de lui demander une faveur en terme de délai…

L’impression en calage offset, avec 4 couleurs.

4. N’hésitez pas à déléguer

Quand l’impression est terminée, on passe au massicotage.

Si vous avez un volume important et une fréquence élevée de documents à imprimer, vous êtes probablement en relation étroite avec un ou plusieurs imprimeurs. Dans le cas contraire, faites confiance à votre agence de communication pour lui déléguer l’ensemble du processus d’impression et son suivi. Même si cette prestation n’est pas gratuite, les prix qu’elle pourra obtenir grâce à son volume d’affaire annuel vous permettront très souvent d’obtenir de meilleurs tarifs qu’en direct. Les soucis en moins…

Imprimeurs et respect de la planète

Imprimer au plus bas prix, c’est bien.
Imprimer au plus faible impact environnemental, c’est mieux !

On en parle dans un prochain article… 

Florence MARCDARGENT
Responsable artistique chez Clé de Fa

(Toutes les photos de cet article ont été prises chez un de nos imprimeurs d’amour, avec son aimable autorisation.)
Carte illustrée (2021)

✨C’est le moment de faire un vœu !✨

Nous ne sommes pas encore en décembre et pourtant il faut déjà penser aux cartes de vœux que l’on va envoyer.
Difficile de trouver du temps à y consacrer, avec toutes ces dernières missions à réaliser avant la fin de l’année.
Est-ce vraiment important, corporate, indispensable ?

4 bonnes raisons d’envoyer des cartes de vœux professionnelles

1. Vous rappeler aux bons souvenirs de vos prospects

Vous les avez approchés au cours de l’année, le projet ne s’est finalement pas fait. Faute de temps, de comptabilité ou de finance… Si vous aviez convaincu à l’époque, une carte de vœux pourrait tout simplement relancer la machine ! 😉

2. Faire ressortir vos spécificités

Combien de responsables commerciaux ou dirigeants me disent :
« Encore un client avec qui je n’ai pas fait affaire, il ne savait pas que nous faisions aussi cette prestation…»
Les vœux c’est surtout l’occasion de présenter une nouvelle offre et de se re-présenter à des clients qui vous aiment déjà. Il serait dommage de se priver ! 😎 

3. Donner de l’information à vos clients

Parmi tous les vœux que vous recevez, avouez qu’un mot personnalisé vous touche, qu’une note d’humour éclaircie votre journée, qu’une touche d’originalité vous marque… et votre interlocuteur gagne ainsi des points auprès de vous !
Inversement, cela fonctionnera aussi pour vous ! 👍 Valeurs, équipes, expérience… les sujets ne manquent pas.

4. Pour ne pas s’en priver ! 

Rien n’est obligatoire pour une entreprise, une association ou une collectivité, mais pourquoi se priver d’une si belle occasion ?

Un peu de positivité, de bonnes ondes à la fin d’une année difficile et forte en émotion fait toujours du bien. 💫

Maintenant la forme !

Papier ou digitale, la carte de vœux doit surtout s’adapter à votre public. Il n’y a pas de mauvaise formule, on peut même mixer les deux !

La carte de vœux digitale :
Petit budget, grande efficacité !

Déclinez votre charte graphique sur une création unique, statique ou animée et envoyez-la, comme une newsletter, à des centaines de contacts en quelques secondes ! Avouez que c’est très pratique, surtout si vous êtes le 15 décembre et que vous avez un peu oublié… 😱

La carte de voeux papier : La tradition du bel ouvrage reste en mémoire

Classique et indémodable, marquez la nouvelle année avec un graphisme original mais toujours à vos couleurs.
Petit format carré ou joli pop-up qui s’ouvre et marque les esprits, tout est possible et personnalisable, le grammage du papier, les dorures ajoutées : c’est justement votre personnalisation qui fera la différence et permettra à votre carte de trôner sur le bureau de votre client… 👑

Et chez Clé de Fa ?

Nous on adore ça !

Nous aimons autant réaliser les commandes de nos clients que de trouver un nouveau concept à leur envoyer chaque année !

La carte de vœux Clé de Fa est une surprise, mais en attendant nous pouvons vous présenter un de nos modèles fétiches :

Vous ne savez pas quoi choisir ni comment vous y prendre ?

Allez voir notre page spéciale fin d’année pour y voir un peu plus clair ! 

Fanny SOUCHON
Dirigeante de l’agence Clé de Fa

Clé de Fa - Ours et Singe

L’Ours & le Singe dans l’imprimerie

Cette technique a eu le monopole de l’impression jusqu’au 19e siècle. Les imprimeurs recrutaient des Ours pour faire fonctionner la presse d’imprimerie et des Singes pour composer les textes au moyen de caractères typographiques. Ce sont les noms désignés pour parler des professionnels de l’imprimerie.

Clé de Fa imprimerie

L'Ours

L’Ours ou pressier était chargé de faire marcher la presse et était ainsi nommé pour l’impression de lourdeur qu’il donnait en encrant les formes.
Dans l’édition, cela désigne aujourd’hui un pavé, un encadré ou un espace, situé généralement au début ou à la fin d’un ouvrage, qui recense les noms et adresses de l’éditeur et de l’imprimeur, et les fonctions et les noms des collaborateurs ayant participé à la fabrication de l’imprimé. En réalité, l’Ours dans l’édition, c’est comme le générique au cinéma !
Clé de Fa - Ours et Singe

Le Singe

Le Singe ou typographe quant à lui aurait été ainsi désigné à cause des mouvements de bras et de mains très rapides, grâce auxquels il composait les textes avec les lettres en plomb et les distribuait dans les casses une fois le tirage terminé.

Clé de Fa - Ours bulletin MOUY 2021
l'Ours du bulletin de la ville de Mouy.

Venez boire un café à l’agence, nous vous montrerons un vrai meuble à casse de l’époque !

Clé de Fa - Astuce RVB CMJN

Couleurs RVB ou CMJN : que choisir ?

RVB et CMJN… ces termes qui peuvent paraître très complexes… et pourtant, rien de plus simple !

Le studio décrypte pour vous :

RVB

Le RVB (Rouge, Vert, bleu) ou RGB (red, Green, Blue) en anglais est le mode colorimétrique utilisé par défaut sur les écrans d’ordinateur. L’affichage des couleurs dépend de la configuration de votre écran. Sur deux écrans différents, les couleurs affichées peuvent avoir un rendu différent même si les nuances sont respectées.

Le RVB n’est pas du tout adapté à l’impression, les couleurs affichées sur l’écran n’auront pas le même rendu sur papier une fois imprimées.

CMJN

La quadrichromie ou CMJN (Cyan, Magenta, Jaune, Noir) (CMYK en anglais) est le mode colorimétrique destiné à l’impression. Il permet de reproduire une large palette de couleurs en mélangeant les 3 couleurs primaires : le cyan, le magenta et le jaune. On ajoute le noir à la fin du processus d’impression.

Astuce : pensez aux différentes cartouches de votre imprimante : Cyan / Magenta / Jaune / Noir. Vous savez maintenant que les couleurs CMJN sont destinées à l’impression uniquement !

Clé de Fa - Astuce RVB CMJN