Clé de Fa - Bannir mailing interne

Les mails en interne : à bannir ?

Nous vous en parlions déjà en 2012 dans cet article : en interne, les échanges par mail sont (presque) aussi utiles et productifs que les échanges par pigeon voyageur. Et chez Clé de Fa, cela fait plus de 8 ans qu’on n’en a (presque) plus !

Et pourtant : pendant la période Covid / télétravail, force est de constater que les mails en interne ont pris une place (trop ?) importante dans les boîtes de réception.

En 2020, un salarié envoyait en moyenne 72 % d’e-mails internes de plus qu’en 2019 (selon une étude de PoliteMail).

Pourquoi échanger par mail en interne, et même en période de télétravail, est particulièrement contre-productif ? 

  • Le mailing implique un tri, une priorisation des mails, la rédaction et l’envoi d’une réponse rédigée. Et nous le savons, pour organiser correctement sa boîte mail, cela demande un peu de temps et de concentration (nous y reviendrons dans un autre article 😉).
  • Nous vous en parlions dans cet article, les mails participent à la pollution numérique.
  • Les mails sont souvent lus immédiatement et répondus dans la foulée. Ce qui implique de mettre en pause toute autre tâche en cours. Et il faut compter par la suite le temps de re-concentration nécessaire pour reprendre la tâche interrompue. Autant dire que la productivité en prend un coup !
  • Parfois les mails sont perdus (Spam, suppression par erreur…) ou d’autres fois ils sont ignorés. Dans ce cas, la tâche demandée tombera aux oubliettes.
  • Un mail envoyé n’est pas modifiable. Si une information est oubliée, il faut renvoyer un deuxième mail. Ou un troisième si la situation évolue. Et là ben… on s’y perd. 

Je suis sûre que vous avez déjà envoyé ou reçu un mail de ce genre :

 

RE : avec la pièce jointe, c'est beaucoup mieux ! 👍 

Clé de Fa - Bannir mailing interne

Pensez donc que quand vous envoyez à votre super collègue 

«Hello ! Peux-tu me dire le n° de dossier de Madame Trucmuche ?»

vous mobilisez sa réflexion alors qu’il était peut-être très concentré sur une autre tâche. En plus, vous auriez sûrement pu avoir réponse à votre question sans même lui demander, en utilisant les bons outils  

Mais, si on évite les mails, comment communiquer en interne autrement ?

Comme on est super sympa et que notre but n’est pas de vous faire la morale, voici un top 3 de nos outils numériques préférés et complémentaires :

Google Chat (anciennement Hangout)

Google chat
Google Chat - Workspace google fr
Source : workspace.google.fr/intl/fr/products/chat/

Comme son nom l’indique, c’est un super outil de messagerie instantanée ! Alors évidemment il fonctionne avec Google, mais selon votre outil préféré, vous pourrez sans doute utiliser ses équivalents comme Teams ou autre. Parfait pour envoyer des messages courts au principal concerné, sans polluer les boîtes mail des collègues 🙂

Bonus : vous pouvez même créer des “équipes” avec les personnes de votre choix pour échanger sur des projets en particulier 👍

Trello

Board Trello
Source : trello.com/fr

Clairement, notre outil chouchou. L’outil de gestion de projet par excellence. Et pas besoin d’être un grand professionnel de la com’ pour réussir à en tirer profit !

Trello est un outil de gestion de projet qui est parfait pour les équipes de travail.

Il permet grâce à son système de cartes (un peu comme des post-it virtuels) de tenir à jour l’avancement de ses projets, d’informer ses collègues avec des notifications, et de bien organiser et prioriser ses tâches.

Cet outil est parfait pour éviter les mails de type “ou en est-tu dans le projet Bidule ?” Car il suffit de lire la carte Trello correspondante et voir ce qui a été tenu à jour dessus. 

Cet outil permet également d’éviter les oublis, car contrairement aux mails supprimés ou dirigés vers les SPAM, ici tout est gardé en trace écrite !

Google Docs

Source : workspaceupdates-fr.googleblog.com/2019/08/meilleure-collaboration-en-temps-reel.html

… Encore un outil Google ! Pas de panique, il existe des logiciels équivalents pour les suites Microsoft et autres. Ce qu’on aime dans cet outil, c’est le côté “modification en temps réel”. C’est un outil de traitement de texte classique, qui permet de travailler à plusieurs en même temps. On peut donc voir en direct ce que notre collègue écrit, et échanger ou modifier des tournures de phrases. Pratique de passer par ce système, pour avoir une relecture, un avis extérieur sur un projet de document, de mail… plutôt que d’échanger des mails avec la demande de relecture, et les 3 mails de corrections de 3 collègues différents !

Nous évoquerons plus tard d’autres outils collaboratifs très utiles comme Slack, Smash, Zoom, et d’autres outils portant des noms qui ressemblent à des onomatopées 🙂

Et vous, à quelle fréquence envoyez-vous des mails en interne ? Quels outils utilisez-vous pour éviter les mails ? Racontez-nous !

Jade KORNIG
Cheffe de projet chez Clé de Fa

trello-logo

Un outil simple pour gérer les projets… même à distance

Plus de 4,5 millions de personnes sont désormais loguées sur Trello. Plus d’1 million d’utilisateurs actifs par mois !

Trello est valable pour de nombreuses utilisations. Gérer des projets ou nos tâches internes comme chez Clé de Fa, coordonner des données ouvertes comme certaines villes, suivre des candidats lors de recrutement ou encore rénover sa maison…

Trello n’était, à ses débuts, qu’un produit de la société Fog Creek. Aujourd’hui, Trello évolue à Trello Inc., une société indépendante. Cette transition permet de recueillir des fonds auprès d’investisseurs et d’accélérer leur croissance.

Clé de Fa forme à cet outil. Demander à agence@cledefa.fr les prochaines sessions !

telex

Télex, le concurrent de Twiter ?

Télex (le ticker) est le nouvel outil qui affiche en temps réel les activités de vos amis sur le réseau en haut à droite de votre compte Facebook.

Tout juste cinq ans après sa création aux Etats-Unis, le site de microblogging, Twitter est devenu un des services web les plus populaires au monde.
Mais, pour son PDG Dick Costolo, la plate-forme n’a rien d’un média social. A quoi sert-elle alors ? A se montrer, à discuter entre initiés, à se tenir informé, à faire de la veille, à partager des infos, à mesurer la puissance de son réseau ? Un peu tout cela à la fois.

En attendant que le mot “tweet” fasse son entrée dans l’édition 2012 du dictionnaire Le Robert, Facebook lance cette application et tente d’entrer en concurrence directe avec l’outil de microblogging qui rassemble tout de même 260 millions d’utilisateurs dans le monde (on estimait cet été ceux de Facebook à 750 millions), qui échangent chaque jour pas moins de 200 millions de “tweets” (“gazouillis” en français).

Clé de Fa vous donne les clés de Twiter

Un tweet, c’est un message de 140 caractères que l’on envoie via internet à partir de son ordinateur ou de son smartphone. Un peu à la manière d’un SMS qui serait lu par tous ceux qui suivent votre fil d’info. Car le principe du tweet, c’est le suivi. On peut à la fois suivre chronologiquement le fil des messages postés par ceux dont on veut lire les nouvelles (“following”, dans le jargon Twitter), et en même temps “être suivi” (“follower”), c’est-à-dire avoir attiré sur son compte des personnes qui reçoivent automatiquement chaque message que l’on publie.