LRSCPASS épisode 3 - Clé de Fa

LRCPSS Ep3 : Les statistiques des réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont devenus incontournables dans notre vie quotidienne. Ils se sont aussi imposés comme des outils de communication essentiels au développement des entreprises qui les utilisent pour promouvoir leurs services et vendre leurs produits. 

Chez Clé de Fa, nous avons mis en place la série «Les réseaux sociaux c’est pas si simple !» pour vous montrer en quoi la communication professionnelle est bien plus complexe qu’il n’y paraît !

Après avoir évoqué les algorithmes des réseaux sociaux, ainsi que les différents droits d’auteurs, nous allons parler des statistiques, qui sont très importantes pour élaborer votre stratégie digitale !

Aujourd’hui, tous les réseaux sociaux mettent à disposition les statistiques de chacun des comptes. Mais quel peut être l’intérêt pour une entreprise de les connaître et de les étudier ?
Clé de Fa - LRCPSS Ep3 : Les statistiques des réseaux sociaux

À quoi ça sert ?

Les statistiques des réseaux sociaux permettent d’en apprendre plus sur la communauté de votre compte et notamment leurs comportements avec le contenu que vous proposez. Vous pourrez analyser ces données et ainsi suivre la bonne santé de vos comptes, vérifier que vos abonnés cliquent sur les liens de redirection vers votre site, mesurer l’impact de vos campagnes publicitaires, collaborations, refonte, nouveaux produits… et adapter votre stratégie digitale si besoin.  Ces statistiques vous servent à effectuer le suivi de vos KPIs, en évaluant les retombées et en ajustant vos actions.
Clé de Fa - LRCPSS Ep3 : Les statistiques des réseaux sociaux

Comment y accéder ?

Facebook

Il faut posséder une page Facebook Entreprise, ensuite :
  • cliquer sur le gestionnaire de la page ;
  • sur l’onglet Statistiques pour accéder à la vue d’ensemble.
On y trouve les mentions j’aime, la portée des publications, l’engagement…  Plus bas, on retrouve les 5 dernières publications, et enfin, les pages à surveiller.  Vous pourrez ajouter les pages de vos concurrents afin de comparer leurs statistiques aux vôtres, sans qu’ils en soient informés. 🕵️ Cependant, le système de calcul et d’interprétation des statistiques est mis à jour très régulièrement. Il est possible que l’interface que vous avez utilisée il y a quelques mois soit maintenant très différente, avec de nouvelles méthodes de calculs. Chez Clé de Fa, nous effectuons une veille constante de ces méthodes et de ces changements afin de vous apporter la meilleure expertise.  Le petit + : Les statistiques Facebook sont exportables sous Excel ou CSV.
Clé de Fa - LRCPSS Ep3 : Les statistiques des réseaux sociaux

Instagram

Les statistiques d’Instagram sont disponibles uniquement pour les comptes professionnels. 
  • allez sur votre profil ;
  • cliquez sur les paramètres en haut à droite et vous verrez le menu Statistiques ;
  • vous accéderez à une première vue d’ensemble ;
  • cliquez sur les flèches des différents onglets pour obtenir des informations plus détaillées.
On peut également voir les statistiques d’une publication en allant directement sur celle-ci puis en cliquant sur le bouton “voir les statistiques”.  Néanmoins, certaines statistiques sont limitées dans le temps (maximum 90 jours).
Clé de Fa - LRCPSS Ep3 : Les statistiques des réseaux sociaux
Clé de Fa - LRCPSS Ep3 : Les statistiques des réseaux sociaux

LinkedIn

Vous pourrez collecter des données intéressantes sur vos followers dans l’onglet Analytics de votre profil LinkedIn. Les informations se répartissent en 3 catégories : 
  • Nouvelles : les clics, interactions, l’engagement, etc.
  • Abonnés : leur nombre total, ainsi que les statistiques de ceux acquis par de la publicité, si vous en avez fait. 
  • Visiteurs : les personnes qui ont visité votre page, leurs clics et d’autres données démographiques.
Clé de Fa - LRCPSS Ep3 : Les statistiques des réseaux sociaux

Twitter

Pour accéder au tableau de bord Activité de Twitter à partir d’un ordinateur, il faut : 
  • vous connecter à Twitter Analytics avec vos identifiants ; 
  • vous accéderez à l’activité de vos tweets en temps réel. 
C’est plus simple sur l’application pour smartphones, puisqu’il suffit de cliquer sur l’icône Statistiques directement depuis vos tweets. Vous verrez le nombre de personnes qui ont vu votre tweet, les personnes qui ont interagi avec ainsi que la nature de leur interaction.
Clé de Fa - capture écran twitter

Comment mesurer vos résultats ?

L’engagement

L’engagement, c’est le nombre total de fois qu’un utilisateur a interagi avec la publication. Cela tient donc compte des likes, commentaires, retweets, partages…  Cela permet de voir si votre communauté est active et si elle réagit à votre contenu.

La couverture et l’impression

La couverture correspond au nombre de personnes qui ont vu votre publication. C’est donc un indicateur important à prendre en considération pour juger de l’impact réel de votre compte car tous les utilisateurs qui voient votre publication n’interagissent pas avec.

Les impressions correspondent au nombre total de fois que vos publications ont été vues. Elles sont utiles notamment pour analyser les retours obtenus après une campagne de publicité.

Les minutes vues

Le temps passé sur des vidéos partagées est également très important pour les statistiques, notamment avec YouTube et le petit nouveau TikTok, car il permet de voir combien de temps en moyenne les utilisateurs restent sur ce type de contenu et de comprendre s’il est pertinent pour votre cible. 
Clé de Fa - capture écran YouTube
Utilisez les statistiques pour analyser les performances de vos publications et créez vos prochains contenus en conséquence de vos résultats. Déterminez quand poster et à quelle fréquence en observant l’activité de vos abonnés. Le but est avant tout de satisfaire votre cœur de cible et vous assurer qu’elle s’intéresse à votre marque.

Que dit la loi sur l’utilisation de ces données ?

Toutes les informations recueillies sont soumises au RGPD depuis mai 2018 et les directives 2021 de la CNIL. Les sites Internet, comme les réseaux sociaux, ont désormais l’obligation de recueillir le consentement des utilisateurs afin de pouvoir collecter ces informations. De plus, Apple a inclus, en 2021, de nouveaux réglages de confidentialité via l’iOS 14.5 afin que ses clients aient un meilleur contrôle sur l’utilisation de leurs données personnelles, ce qui a impacté mondialement la collecte de données et donc les statistiques liées à Internet.  Encore trop peu d’entreprises portent un réel intérêt  pour l’optimisation de leur stratégie digitale via les statistiques de leurs réseaux sociaux. En mesurant et comprenant ces résultats, vous pourrez dépasser la concurrence !

En analysant vos statistiques, vous pouvez améliorer vos résultats, augmenter l’engagement de votre cible et donc déjouer les algorithmes des réseaux sociaux !  

Vous souhaitez apprendre à mieux comprendre les comportements de vos clients sur les réseaux sociaux ? Nous pouvons vous aider à analyser vos statistiques, contactez-nous ! 

Qu’en est-il du contenu sponsorisé ? Influe-t-il sur les statistiques et les algorithmes des réseaux sociaux ? Oui ! On vous l’explique dans un prochain article.

LRSCPASS épisode 2 - Clé de Fa

LRSCPSS Ep 2 : Les différents droits d’auteurs entre les réseaux sociaux

Chez Clé de Fa, nous avons décidé de vous montrer en quoi la communication professionnelle sur les réseaux sociaux est plus complexe qu’elle n’y paraît.

Maintenant que vous maitrisez les différents algorithmes, que nous avons vu dans le premier article de notre série “Les réseaux sociaux, c’est pas si simple”, abordons un autre sujet très important quand on poste du contenu public sur les réseaux sociaux : s’assurer que nous n’enfreignons pas la propriété intellectuelle d’autrui. 

À partir du moment où vous publiez du contenu, vous entrez dans le domaine de la création artistique. Que le contenu soit de votre production, celle de prestataires ou d’un tiers comme un partage de contenu qui vous a plu, il y a des règles à connaitre. 

Propriété intellectuelle et droit à l'image

La propriété intellectuelle s’applique également sur Internet et sur les réseaux sociaux. Pourtant, un clic sur un bouton “Partager” ou “Enregistrer” suffit pour accéder sans autorisation à des œuvres protégées par le droit d’auteur et à en faire ce que bon nous semble…

 

Le droit à l’image permet à toute personne de refuser l’utilisation de son image sans son autorisation sur tous les types de supports. 

Clé de Fa-LRSCPSS Ep 2 : Les différents droits d’auteurs entre les réseaux sociaux
Comment savoir alors ce que nous avons le droit de partager, utiliser ? Comment savoir ce que l’on peut exiger ou refuser par rapport à son image et ses contenus ? Certaines règles sont propres à chaque réseaux sociaux, on vous explique :

Chez Instagram

Instagram stipule dans ses Conditions Générales d’Utilisation que vous enfreignez les droits d’auteur à partir du moment où vous n’êtes pas propriétaire du contenu et où vous n’avez pas l’autorisation écrite de l’auteur et ce même si : 

  • vous avez acheté ou téléchargé légalement le contenu
  • vous avez enregistré le contenu avec votre propre appareil
  • vous créditez le titulaire des droits d’auteur
  • vous ajoutez un avertissement indiquant que vous n’avez aucune intention d’enfreindre les droits d’auteur
  • vous n’avez l’intention d’utiliser ce contenu à des fins lucratives
  • vous avez modifié ou apporté une touche personnelle au contenu
  • vous avez trouvé le contenu sur Internet
  • vous avez vu d’autres personnes publier le même contenu
  • vous pensez qu’il s’agit d’un usage raisonnable.
Clé de Fa-LRSCPSS Ep 2 : Les différents droits d’auteurs entre les réseaux sociaux

Si vous souhaitez partager du contenu qui ne vous appartient pas sur Instagram, il est judicieux de demander une autorisation écrite de l’auteur (un petit message privé envoyé suffit) et de prévoir, dans certains cas, un petit budget afin d’acheter une licence. Il existe aussi des applications comme Regram qui permettent de partager facilement un contenu en mentionnant le nom de l’auteur.

Clé de Fa-LRSCPSS Ep 2 : Les différents droits d’auteurs entre les réseaux sociaux
Capture d'écran du compte Instagram de Richard Prince au Frieze Art Fair (© Marco Scozzaro / Frieze)

En 2015, alors que les droits d’auteur n’étaient pas encore aussi précis pour les réseaux sociaux, l’artiste américain Richard Prince a profité de cette faille pour exposer des tableaux, pendant la « Frieze Art Fair”, des captures d’écran géantes de photos qu’il a récupérées sur Instagram et redimensionnées. Ces copies, à peine retravaillées, deviennent donc sa propriété intellectuelle et des amateurs d’art ont pu acquérir ses clichés d’inconnus pour environ 90 000$ chacun. 

Cet artiste est adepte de cette méthode de travail qui lui a déjà valu plusieurs attaques en justice mais, systématiquement, la cour d’appel a estimé que les photos étaient suffisamment transformées pour que cela ne constitue pas une violation des droits d’auteur.  

 

Depuis, les législations pour les réseaux sociaux ont évoluées, notamment grâce à la jurisprudence, dans le but d’éviter des failles juridiques comme celle-ci. 

Le cas de Facebook

Clé de Fa-LRSCPSS Ep 2 : Les différents droits d’auteurs entre les réseaux sociaux

Facebook s’est engagé à aider les créateurs de contenu pour la protection de leur propriété intellectuelle. Le réseau social à acheté la start-up Source3 qui explore le contenu créé par les internautes et en gère leur propriété intellectuelle.

Les conditions d’utilisation de Facebook sont claires à ce propos : “nul ne peut publier de contenu ni effectuer des actions sur Facebook susceptibles d’enfreindre les droits d’autrui”. 

Facebook dispose également de la fonctionnalité Rights Manager qui protège la propriété intellectuelle des internautes qui publient des images et vidéos sur ce réseau social. Elle permet aussi de sanctionner les personnes qui enfreignent les droits de propriété intellectuelle. 

Comment ça se passe pour TikTok ?

Les droits d'auteur de TikTok

Pourquoi est-il si simple pour les utilisateurs de Tik Tok d’utiliser des contenus protégés par le droit d’auteur alors ? L’application ne divulgue pas beaucoup ses pratiques commerciales, mais elle a conclu des accords avec les titulaires de droits et paie, par conséquent, des redevances en échange de la possibilité d’utiliser des musiques, par exemple. Concernant les jeunes artistes sur la plateforme, Tik Tok peut utiliser le contenu gratuitement ou pour une somme modique en échange d’une publicité sur le réseau. 

Clé de Fa-LRSCPSS Ep 2 : Les différents droits d’auteurs entre les réseaux sociaux

D’autres plateformes ont également recours à des arrangements avec les artistes comme Youtube ou bien Instagram pour ses reels mais avec beaucoup plus d’expérience et donc de précautions que Tik Tok qui est encore une application récente. 

Pendant ces dernières années, TikTok a amélioré ses conditions d’utilisation et peut bloquer temporairement ou bannir de façon permanente un compte en cas de violation de ces conditions et notamment pour le droit d’auteur. “Il est interdit de publier, télécharger, diffuser en direct ou partager tout contenu qui viole ou enfreint les droits d’auteur, les marques de commerce ou autres droits de propriété intellectuelle d’autrui”.

Pourquoi ma vidéo est bannie à cause de la musique ?

Clé de Fa-LRSCPSS Ep 2 : Les différents droits d’auteurs entre les réseaux sociaux

Vous l’aurez compris, chaque réseau social n’applique pas les droits d’auteur de la même manière. Cependant, une vidéo qui ne respecte pas le droit d’auteur en termes de musique sera rapidement repérée par les robots de vérification des différentes plateformes. Alors que YouTube peut se contenter de démonétiser votre vidéo, Facebook et Instagram la supprimeront tout simplement. 

Il est plus difficile de faire supprimer une image car, après un signalement de votre part en sélectionnant un motif, la plateforme mènera une enquête afin de déterminer si la photo enfreint vos droits d’auteurs ou non. 

Vous avez des questions sur les droits de propriété intellectuelle ? Ça fait partie de notre métier et nous pouvons vous aider ! 

 

Maintenant que vous maîtrisez vos différents types de contenus, comment savoir si ils sont vus ? On vous parlera des statistiques la prochaine fois !

Alexandra Gressier

Stagiaire chez Clé de Fa
LRSCPASS épisode 1 - Clé de Fa

LRSCPSS Ep1 : Les différents algorithmes des réseaux sociaux

On pense souvent, à tort, qu’un enfant de 13 ans peut gérer des réseaux sociaux parce qu’il passe tout son temps dessus. Toutefois, poster sur un compte personnel sur son temps libre et gérer un compte professionnel ou un compte d’entreprise, ou encore en faire son métier comme les Community Managers c’est beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît.

Pourquoi ? 🤔
Parce qu’entrent en scène les ROI, les trafics vers les sites internet, les questions légales et de droits à l’image etc.
Chez Clé de Fa, on a donc décidé de vous préparer une série d’articles pour vous montrer en quoi les réseaux sociaux, c’est moins simple que ça en a l’air ! 🔍

Les algorithmes sont spécifiques à chaque plateforme et évoluent, via des mises à jour, en fonction des changements de comportements des utilisateurs. Son objectif est clairement de vous faire passer le plus de temps possible sur la plateforme et ainsi, donner envie aux entreprises d’investir temps et argent sur le réseau qui leur offrira le plus de clients potentiels. 

Facebook

Clé de Fa-LRSCPSS Ep1 : Les différents algorithmes des réseaux sociaux

EdgeRank, l’algorithme de Facebook lancé en 2013, a pour but de montrer aux utilisateurs du contenu de qualité qui pourrait l’intéresser en priorité. Il détermine la visibilité des publications en les hiérarchisant. Cet algorithme a bien sûr évolué depuis son lancement, néanmoins Facebook communique très peu à ce sujet. On sait néanmoins qu’il est composé de plusieurs systèmes de classement et repose sur quatre variables principales afin de prévoir quelles publications seront les plus pertinentes pour chaque utilisateur : 

  • la récence
  • la popularité
  • le type de contenu
  • les relations entre utilisateurs afin de prévoir quelles publications seront les plus pertinentes pour chaque utilisateur. 

Instagram

Clé de Fa-LRSCPSS Ep1 : Les différents algorithmes des réseaux sociaux

Lancé en 2016 sur la même base que Facebook, l’algorithme d’Instagram repose sur plusieurs variables : 

  • l’intérêt envers une publication
  • le timing
  • la relation avec l’utilisateur
  • la fréquence de publication
  • le nombre d’abonnés 
  • le niveau d’utilisation. 

Il demande une analyse poussée des statistiques pour élaborer votre stratégie de contenu (On vous en parle plus en détails dans notre article : L’algorithme d’Instagram est-il vraiment si méchant ?).

Le fonctionnement de l’algorithme Instagram étant très souvent critiqué, l’application vient de sortir (ce 24 mars) son flux chronologique ainsi que les fonctionnalités d’abonnement et de favoris pour le contrôler. Il permet de voir toutes les publications de vos abonnements en commençant par les plus récentes.

LinkedIn

Clé de Fa-LRSCPSS Ep1 : Les différents algorithmes des réseaux sociaux

Par définition, l’algorithme de LinkedIn est présenté par pertinence. Il se base sur quatre variables, similaires à celles de Facebook : 

  • la qualité du contenu
  • le niveau d’interaction
  • votre crédibilité
  • l’intervention humaine par des employés de LinkedIn pour des communautés actives sur la plateforme.

L’argorithme de LinkedIn, qui est un réseau social professionnel, diffère des autres réseaux sociaux car il va privilégier la longueur du contenu. LinkedIn a d’ailleurs augmenté le volume de caractères de 1300 à 3000 il y a 3 mois, l’équivalent d’un petit article.

Twitter

Clé de Fa-LRSCPSS Ep1 : Les différents algorithmes des réseaux sociaux

Sur Twitter, tout va très vite ! En 2021, c’était 5787 tweets qui étaient publiés par secondes. 50% de l’engagement d’un tweet se fait en moyenne dans les 20 minutes après sa publication. Ensuite, il est très vite noyé dans la masse.

L’algorithme de Twitter se base donc en premier lieu sur sa récence, mais aussi sur sa pertinence avec les mots-clés, son niveau d’engagement lié au nombre de retweets et le type de média utilisé.

YouTube

Clé de Fa-LRSCPSS Ep1 : Les différents algorithmes des réseaux sociaux

Il existe plusieurs algorithmes sur YouTube : 

  • l’algorithme pour les recommandations de la page d’accueil
  • l’algorithme pour les suggestions à côté d’une vidéo
  • l’algorithme pour le moteur de recherche

Ils ont tous un fonctionnement différent et chaque utilisateur à ses propres algorithmes puisque nous n’avons pas les mêmes recommandations et suggestions. Celles-ci sont personnalisées en fonction de notre historique et cela peut aller très loin puisque YouTube analyse même nos comportements en fonction des heures de la journée.

Lorsque l’on poste une vidéo sur Youtube, l’algorithme va analyser son taux de clic et sa durée de visionnage pendant les premières 48 heures. Il va également analyser le comportement de l’utilisateur qui regarde votre vidéo : si ce dernier quitte YouTube pour se rendre sur votre site web par exemple, l’algorithme ne la mettra pas en avant car son but est de garder l’utilisateur connecté le plus longtemps possible.

TikTok

Clé de Fa-LRSCPSS Ep1 : Les différents algorithmes des réseaux sociaux

Depuis 2019, la croissance de Tiktok est indéniable ! Ce phénomène est en partie dû à son algorithme très différent. Il nous présente, du contenu en fonction de nos intérêts et pas en fonction des personnes ou pages que l’on suit. Cela signifie que l’on va souvent découvrir de nouveaux utilisateurs et de nouvelles tendances.

Les variables sur lesquelles se basent cet algorithme sont également très différentes : 

  • le nombre de personnes présentes sur la vidéo
  • les objets voyants
  • l’endroit où est tournée la vidéo, etc.

Les métas descriptions et les hashtags sont également de plus en plus importants parmi les facteurs de classement.

Alors, vous y voyez plus clair ? Être expert en réseaux sociaux demande d’effectuer régulièrement de nombreuses veilles sur le sujet et d’y consacrer beaucoup de temps. Finalement, les réseaux sociaux, c’est pas si simple et c’est pour cela que nous sommes experts dans notre métier. 🤓

Vous souhaitez un audit de vos réseaux sociaux ? Contactez-nous ! ☎️

La prochaine fois, on vous parlera des différents droits d’auteurs entre les réseaux sociaux ! ☕️

Alexandra Gressier

Stagiaire chez Clé de Fa
Clé de Fa- L’algorithme Instagram est-il vraiment si méchant ?

L’algorithme Instagram est-il vraiment si méchant ?

L’algorithme d’Instagram, c’est un peu le vilain petit canard. Personne ne l’aime et personne ne le comprend vraiment. Il est d’ailleurs la cible, un peu facile, car c’est toujours lui que l’on accuse en cas de difficultés sur la plateforme.

Clé de Fa- L’algorithme Instagram est-il vraiment si méchant ?

À quoi sert-il ?

Cependant, cet algorithme n’est pas aussi vilain qu’on ne le pense quand on apprend à le connaître. En réalité, il sert à optimiser votre expérience d’Instagram. Si, si ! C’est lui qui filtre et classe les posts selon plusieurs critères : 

  • L’intérêt, il propose du contenu similaire à celui avec lequel vous avez réagi
  • La récence, en fonction de la date et l’heure de publication
  • Les relations, il vous montre en priorité les posts des personnes avec qui vous interagissez le plus. 

 

Afin d’être visible par votre communauté, il faut donc que vous vous engagiez sur du contenu qui ressemble à votre cœur de cible (likes, commentaires, partages et enregistrements de posts).

Clé de Fa- L’algorithme Instagram est-il vraiment si méchant ?

Quels sont ses objectifs ?

Évidemment, le but premier d’Instagram est de vous faire passer un maximum de temps sur la plateforme. L’algorithme va donc mettre en avant du contenu rapide et dynamique. C’est beaucoup plus addictif et vous en consommerez encore plus ! La nouvelle tendance sur laquelle il faut miser en ce moment : les Reels ! Ce sont de courtes vidéos qui durent environ une quinzaine de secondes. Les Stories sont également très importantes dans la gestion quotidienne de votre compte et permettent de fidéliser et de créer un lien relationnel avec votre cible. 

Afin d’être performant dans la mission qui lui est confiée, l’algorithme d’Instagram récupère des informations sur vous et vos habitudes. Ce que vous aimez, où vous habitez, si vous êtes plutôt du matin ou du soir, combien de temps passez-vous en moyenne sur l’application… Certes, c’est quelque peu intrusif mais c’est également très utile, non seulement pour les statistiques, mais aussi pour vous proposer toujours plus de contenu qui vous correspond et ainsi vous garder plus longtemps !

Il n’y a donc aucune recette miracle afin de dompter cet algorithme. Cela demande beaucoup de régularité et d’assiduité, ainsi qu’un contenu de qualité afin de satisfaire votre cible et répondre aux critères d’Instagram qui pourra ainsi devenir votre allié. 

Clé de Fa- L’algorithme Instagram est-il vraiment si méchant ?

Alexandra Gressier

Stagiaire chez Clé de Fa
Clé de Fa- # ou @ ?

# ou @ ?

Agence Clé de Fa, 09:03

Moi (en train de finaliser un post sur LinkedIn)
— Regarde t’en penses quoi ?
Fanny (un café à la main)
— Pourquoi t’as mis un dièse et pas l’arobase ?
Moi
— Un quoi ?
Fanny (qui fait le # avec les doigts)
— Le truc barré là
Moi
— Aaaah, un hashtag
Fanny
— Oui c’est ça, ça sert à quoi ?

Vous vous reconnaissez ?
Sans que vous ne vous en soyez aperçu, le hashtag s’est insinué dans votre vie, si bien qu’il est aujourd’hui présent partout : sur tous les réseaux sociaux, dans des pubs, il est même devenu un moyen d’expression à part entière comme #jesuischarlie. Il peut même changer la face du monde, comme #metoo

Cle de Fa # ou @ ?
Cliquez pour voir ce sketch du Late Night with Jimmy Fallon, avec Justine Timberlake !

Mais pourquoi ?
Et comment s’en servir ?
Je vous explique !

C’est quoi un hashtag ?

Le hashtag, aussi appelé «mot dièse» est composé du signe typographique «croisillon» qui ressemble beaucoup au dièse musical mais ce n’est pas le même !

#

le croisillon
du «mot dièse»

le dièse

On peut traduire le terme anglais de hashtag par mot-clef.
Le hashtag était déjà utilisé en informatique dans les années 70.
Il était d’ailleurs souvent associé au numéro de téléphone : regardez les dernières touches de votre téléphone fixe ou votre Nokia 3310 !
Mais c’est surtout grâce à Twitter et depuis 2009 qu’il est devenu si populaire :
Le réseau social l’a utilisé pour le transformer automatiquement en lien hypertexte menant vers une page de résultats recensant tous les tweets contenant ce hashtag.
Les autres réseaux sociaux ont alors intégré ce système les années suivantes.

Et depuis on utilise le hashtag, soit pour marquer spécifiquement un mot, un contenu (comme un mot-clef), soit pour regrouper un ensemble de publications autour d’un même thème.

Par exemple : #rentrée2021 ou #rentree2021
Vous verrez souvent des variations dans le choix des hashtags : avec ou sans accent, avec des majuscules, des cédilles…
Mais attention : pas d’espaces, de tirets ou de caractères spéciaux !

✅ #rentrée2021
✅ #rentree2021
✅ #Rentrée2021
❌ #rentrée 2021
❌ #rentrée-2021
❌ #rentrée_2021
✅ #CestLaRentrée
❌ #C’est_la_rentrée !

Vous l’avez compris, les hashtags peuvent donc servir comme diffuseurs d’actualité.
De nombreuses marques utilisent aussi les hashtags à des fins promotionnelles, via des jeux concours ou de la publicité sur les réseaux sociaux !
Par exemple, la marque Oasis en use et abuse régulièrement, déclenchant parfois un bad buzz…

Cle de Fa # ou @ ?
Exemple de la campagne : #Oasis2Noël

— Oui mais dans l’article il y a aussi l’autre truc des mails là…
— Le @ ? j’y viens !

C’est quoi un @ ?

L’arobase est un caractère typographique que l’on peut prononcer également «at» à l’anglaise.

C’est plus précisément un logogramme formé d’un «a» écrit en minuscule dont la patte du coin inférieur droit est prolongée jusqu’à faire le tour de la lettre dans le sens inverse des aiguilles d’une montre en revenant au coin inférieur droit : @.
L’arobase est utilisé sur Internet, principalement dans les adresses mail comme séparateur entre le nom d’utilisateur et le nom du domaine de messagerie.
Il symbolise à lui tout seul Internet, bien avant l’arrivée du hashtag !
Durant les années 2000, on l’utilisait également dans les forums de discussions et chatroom comme IRC et Caramail pour s’adresser directement à quelqu’un, en le mentionnant avec un @ devant son pseudonyme.

Twitter, le réseau social le plus minimaliste avec au départ sa limite de 140 caractères (qui passa à 280 en 2017) utilisa alors le @ pour permettre de mentionner directement des utilisateurs dans les tweets.
Les autres réseaux sociaux firent de même et il est très courant de voir un arobase accolé à un nom sur une publicité, un site, ou une carte de visite pour représenter un compte Twitter ou Instagram.

L’arobase est lui aussi comme le hashtag couramment utilisé en marketing notamment sur Instagram.
Vous avez sûrement vu beaucoup de concours à base d’abonnement et de mentions dans les commentaires. Pourquoi ? Parce que cela permet non seulement de booster son nombre d’abonnés mais en plus ce sont eux qui vont partager votre page en mentionnant directement avec l’arobase leurs proches qui eux reçoivent alors une notification et iront lire la publication, c’est de la viralité quasi immédiate !

De nos jours, peu importe le réseau social que vous utilisez (Facebook, Linkedin, instagram etc.), et dans une majorité de plateformes ou logiciels (Gsuite, Trello,…), il vous suffit de placer un @ devant un nom pour mentionner directement quelqu’un.

C’est même devenu depuis quelques semaines un jeu à l’international avec des posts du genre :

Théoriquement, même si n’importe qui peut mentionner toute personne ayant un compte avec un simple arobase, la plupart des gens ne le font pas par pudeur, timidité, réserve, etc.

Cette simple publication a donné l’opportunité à des milliers de personnes de s’adresser directement à leur personnalité préférée avec un simple @ et le phénomène s’amplifie à la vue d’artistes qui répondent gentiment à ces mentions !

En France, il y a un artiste qui adore jouer avec les # et les @, et qui n’hésite pas à mentionner de simples inconnus qui ne le mentionnent pas spécialement, peu importe le réseau social.
Je parle bien évidemment de Julien Doré !

Méfiez-vous, que ce soit en écrivant @jdoreofficiel #juliendoré ou même sans rien, il maîtrise les Google Alertes et les notifications mieux que personne… et il vous taclera !
Vérifiez par vous-même, jetez un œil au nouveau compte Instagram Les Punchlines de Julien Doré ! https://www.instagram.com/les.punchlines.de.julien.dore/

Too Long; Didn’t Read => En gros :

Utilisez le # pour synthétiser en mot-clés et thèmes votre publication.

Utilisez le @ pour mentionner spécifiquement une personne ou une page (elle recevra d’ailleurs une notification !)

Attention petit piège :
Si on vous « taggue », cela veut dire qu’on vous mentionne : donc avec un @ et non pas avec un # ! 

Stay tuned 🙂

 

clé de fa - équipe

Justine Pollet

Responsable Pôle Web chez Clé de Fa