Carte illustrée (2021)

✨C’est le moment de faire un vœu !✨

Nous ne sommes pas encore en décembre et pourtant il faut déjà penser aux cartes de vœux que l’on va envoyer.
Difficile de trouver du temps à y consacrer, avec toutes ces dernières missions à réaliser avant la fin de l’année.
Est-ce vraiment important, corporate, indispensable ?

4 bonnes raisons d’envoyer des cartes de vœux professionnelles

1. Vous rappeler aux bons souvenirs de vos prospects

Vous les avez approchés au cours de l’année, le projet ne s’est finalement pas fait. Faute de temps, de comptabilité ou de finance… Si vous aviez convaincu à l’époque, une carte de vœux pourrait tout simplement relancer la machine ! 😉

2. Faire ressortir vos spécificités

Combien de responsables commerciaux ou dirigeants me disent :
« Encore un client avec qui je n’ai pas fait affaire, il ne savait pas que nous faisions aussi cette prestation…»
Les vœux c’est surtout l’occasion de présenter une nouvelle offre et de se re-présenter à des clients qui vous aiment déjà. Il serait dommage de se priver ! 😎 

3. Donner de l’information à vos clients

Parmi tous les vœux que vous recevez, avouez qu’un mot personnalisé vous touche, qu’une note d’humour éclaircie votre journée, qu’une touche d’originalité vous marque… et votre interlocuteur gagne ainsi des points auprès de vous !
Inversement, cela fonctionnera aussi pour vous ! 👍 Valeurs, équipes, expérience… les sujets ne manquent pas.

4. Pour ne pas s’en priver ! 

Rien n’est obligatoire pour une entreprise, une association ou une collectivité, mais pourquoi se priver d’une si belle occasion ?

Un peu de positivité, de bonnes ondes à la fin d’une année difficile et forte en émotion fait toujours du bien. 💫

Maintenant la forme !

Papier ou digitale, la carte de vœux doit surtout s’adapter à votre public. Il n’y a pas de mauvaise formule, on peut même mixer les deux !

La carte de vœux digitale :
Petit budget, grande efficacité !

Déclinez votre charte graphique sur une création unique, statique ou animée et envoyez-la, comme une newsletter, à des centaines de contacts en quelques secondes ! Avouez que c’est très pratique, surtout si vous êtes le 15 décembre et que vous avez un peu oublié… 😱

La carte de voeux papier : La tradition du bel ouvrage reste en mémoire

Classique et indémodable, marquez la nouvelle année avec un graphisme original mais toujours à vos couleurs.
Petit format carré ou joli pop-up qui s’ouvre et marque les esprits, tout est possible et personnalisable, le grammage du papier, les dorures ajoutées : c’est justement votre personnalisation qui fera la différence et permettra à votre carte de trôner sur le bureau de votre client… 👑

Et chez Clé de Fa ?

Nous on adore ça !

Nous aimons autant réaliser les commandes de nos clients que de trouver un nouveau concept à leur envoyer chaque année !

La carte de vœux Clé de Fa est une surprise, mais en attendant nous pouvons vous présenter un de nos modèles fétiches :

Vous ne savez pas quoi choisir ni comment vous y prendre ?

Allez voir notre page spéciale fin d’année pour y voir un peu plus clair ! 

Fanny SOUCHON
Dirigeante de l’agence Clé de Fa

tagger-

# ou @ ?

Agence Clé de Fa, 09:03

Moi (en train de finaliser un post sur LinkedIn)
— Regarde t’en penses quoi ?
Fanny (un café à la main)
— Pourquoi t’as mis un dièse et pas l’arobase ?
Moi
— Un quoi ?
Fanny (qui fait le # avec les doigts)
— Le truc barré là
Moi
— Aaaah, un hashtag
Fanny
— Oui c’est ça, ça sert à quoi ?

Vous vous reconnaissez ?
Sans que vous ne vous en soyez aperçu, le hashtag s’est insinué dans votre vie, si bien qu’il est aujourd’hui présent partout : sur tous les réseaux sociaux, dans des pubs, il est même devenu un moyen d’expression à part entière comme #jesuischarlie. Il peut même changer la face du monde, comme #metoo

Cliquez pour voir ce sketch du Late Night with Jimmy Fallon, avec Justine Timberlake !

Mais pourquoi ?
Et comment s’en servir ?
Je vous explique !

C’est quoi un hashtag ?

Le hashtag, aussi appelé «mot dièse» est composé du signe typographique «croisillon» qui ressemble beaucoup au dièse musical mais ce n’est pas le même !

#

le croisillon
du «mot dièse»

le dièse

On peut traduire le terme anglais de hashtag par mot-clef.
Le hashtag était déjà utilisé en informatique dans les années 70.
Il était d’ailleurs souvent associé au numéro de téléphone : regardez les dernières touches de votre téléphone fixe ou votre Nokia 3310 !
Mais c’est surtout grâce à Twitter et depuis 2009 qu’il est devenu si populaire :
Le réseau social l’a utilisé pour le transformer automatiquement en lien hypertexte menant vers une page de résultats recensant tous les tweets contenant ce hashtag.
Les autres réseaux sociaux ont alors intégré ce système les années suivantes.

Et depuis on utilise le hashtag, soit pour marquer spécifiquement un mot, un contenu (comme un mot-clef), soit pour regrouper un ensemble de publications autour d’un même thème.

Par exemple : #rentrée2021 ou #rentree2021
Vous verrez souvent des variations dans le choix des hashtags : avec ou sans accent, avec des majuscules, des cédilles…
Mais attention : pas d’espaces, de tirets ou de caractères spéciaux !

✅ #rentrée2021
✅ #rentree2021
✅ #Rentrée2021
❌ #rentrée 2021
❌ #rentrée-2021
❌ #rentrée_2021
✅ #CestLaRentrée
❌ #C’est_la_rentrée !

Vous l’avez compris, les hashtags peuvent donc servir comme diffuseurs d’actualité.
De nombreuses marques utilisent aussi les hashtags à des fins promotionnelles, via des jeux concours ou de la publicité sur les réseaux sociaux !
Par exemple, la marque Oasis en use et abuse régulièrement, déclenchant parfois un bad buzz…

Exemple de la campagne : #Oasis2Noël

— Oui mais dans l’article il y a aussi l’autre truc des mails là…
— Le @ ? j’y viens !

C’est quoi un @ ?

L’arobase est un caractère typographique que l’on peut prononcer également «at» à l’anglaise.

C’est plus précisément un logogramme formé d’un «a» écrit en minuscule dont la patte du coin inférieur droit est prolongée jusqu’à faire le tour de la lettre dans le sens inverse des aiguilles d’une montre en revenant au coin inférieur droit : @.
L’arobase est utilisé sur Internet, principalement dans les adresses mail comme séparateur entre le nom d’utilisateur et le nom du domaine de messagerie.
Il symbolise à lui tout seul Internet, bien avant l’arrivée du hashtag !
Durant les années 2000, on l’utilisait également dans les forums de discussions et chatroom comme IRC et Caramail pour s’adresser directement à quelqu’un, en le mentionnant avec un @ devant son pseudonyme.

Twitter, le réseau social le plus minimaliste avec au départ sa limite de 140 caractères (qui passa à 280 en 2017) utilisa alors le @ pour permettre de mentionner directement des utilisateurs dans les tweets.
Les autres réseaux sociaux firent de même et il est très courant de voir un arobase accolé à un nom sur une publicité, un site, ou une carte de visite pour représenter un compte Twitter ou Instagram.

L’arobase est lui aussi comme le hashtag couramment utilisé en marketing notamment sur Instagram.
Vous avez sûrement vu beaucoup de concours à base d’abonnement et de mentions dans les commentaires. Pourquoi ? Parce que cela permet non seulement de booster son nombre d’abonnés mais en plus ce sont eux qui vont partager votre page en mentionnant directement avec l’arobase leurs proches qui eux reçoivent alors une notification et iront lire la publication, c’est de la viralité quasi immédiate !

De nos jours, peu importe le réseau social que vous utilisez (Facebook, Linkedin, instagram etc.), et dans une majorité de plateformes ou logiciels (Gsuite, Trello,…), il vous suffit de placer un @ devant un nom pour mentionner directement quelqu’un.

C’est même devenu depuis quelques semaines un jeu à l’international avec des posts du genre :

Théoriquement, même si n’importe qui peut mentionner toute personne ayant un compte avec un simple arobase, la plupart des gens ne le font pas par pudeur, timidité, réserve, etc.

Cette simple publication a donné l’opportunité à des milliers de personnes de s’adresser directement à leur personnalité préférée avec un simple @ et le phénomène s’amplifie à la vue d’artistes qui répondent gentiment à ces mentions !

En France, il y a un artiste qui adore jouer avec les # et les @, et qui n’hésite pas à mentionner de simples inconnus qui ne le mentionnent pas spécialement, peu importe le réseau social.
Je parle bien évidemment de Julien Doré !

Méfiez-vous, que ce soit en écrivant @jdoreofficiel #juliendoré ou même sans rien, il maîtrise les Google Alertes et les notifications mieux que personne… et il vous taclera !
Vérifiez par vous-même, jetez un œil au nouveau compte Instagram Les Punchlines de Julien Doré ! https://www.instagram.com/les.punchlines.de.julien.dore/

Too Long; Didn’t Read => En gros :

Utilisez le # pour synthétiser en mot-clés et thèmes votre publication.

Utilisez le @ pour mentionner spécifiquement une personne ou une page (elle recevra d’ailleurs une notification !)

Attention petit piège :
Si on vous « taggue », cela veut dire qu’on vous mentionne : donc avec un @ et non pas avec un # ! 

Stay tuned 🙂

Justine POLLET
Responsable Pôle Web chez Clé de Fa