L’Octobre rose des dirigeant·es, sommes-nous sérieuses et sérieux ?!

Comment prétendre soutenir cette action si nous, chef·fe·s d’entreprise, nous ne la mettons pas en application ? Dirigeant·es, nous avons du POUVOIR ! Profitons-en !

Nous devons prendre soin de nos salarié·es, parfois malgré eux 😏

OUI, je cours souvent après les filles (une équipe exclusivement féminine chez Clé de Fa – pour un peu de parité, postulez messieurs !) pour m’assurer que le rendez-vous chez l’ophtalmo a enfin été pris, que les contrôles classiques ne sont pas remis en lendemain… 

Elles sont tellement habituées à faire passer leur santé après leurs heures de travail qu’en fin de journée, elles n’y pensent plus ou ont autre chose à faire.

NON, ce n’est pas simple d’accorder à mes collaboratrices, en pleine journée, les heures nécessaires pour honorer un rendez-vous chez un médecin. Mais tout le monde le sait, les spécialistes sont rares, les heures de rendez-vous non négociables et sont souvent éloignées de chez soi. 

QUID du repos, des vacances de vos équipes si leurs congés ont été grignotés par ces rendez-vous de spécialistes ?

OUI, nous aurons toujours un ou deux salarié·e·s pour abuser du système mais ce n’est pas la majorité et il ne faut pas que cela pénalise les supers collaborateurs et collaboratrices qui nous entourent.

OUI, c’est sûrement facile à dire pour moi qui dirige Clé de Fa, une petite structure de 6 personnes mais il y a des solutions.

Octobre rose est aussi là pour nous rappeler à quel point il est crucial de réaliser des dépistages du cancer ; les repousser c’est prendre le risque d’agir trop tard.

Nous devons prendre des initiatives

J’ai pris une leçon lorsque j’ai interviewé Sophie, dirigeante d’Opération’Elle qui, face à une collaboratrice atteinte d’un cancer, a tout mis en place avec son service de Santé et prévention au travail Présoa pour maintenir l’activité de sa collaboratrice afin qu’elle garde son activité tout en se soignant. Et là, ce n’est pas du bricolage, de l’arrangement entre salarié·e·s et dirigeant·e. C’est construit, carré. Nous l’avons bien vu avec La Covid et le télétravail à outrance, le moral passe par l’interaction sociale que nous ne nous trouvons pas seulement avec notre famille et les ami·e·s, mais également au bureau. 

Nous devons promouvoir nos actions

Je sais que nous sommes nombreuses et nombreux à diriger “autrement”. Les membres du CJD, dont je suis membre depuis 10 ans, me le prouvent chaque jour. Ielles sont un grand nombre à avoir des exemples concrets d’actions en faveur du handicap, de l’insertion. Je pense particulièrement à Mathilde, Vincent, Benjamin, Ludovic, Jeanne, Aimeric, Fabrice. N’est-ce pas en donnant des exemples que nous donnerons des idées aux autres ?!! Profitons de cet octobre rose pour promouvoir nos initiatives.
#Dirigeant·eRose

https://octobre-rose.ligue-cancer.net

Fanny SOUCHON
Dirigeante de l’agence Clé de Fa

Leave A Comment