Crowdfunding ou kickstarter : que choisir ?

Crowdfunding ou kickstarter : que choisir ?

Cle de Fa - Digitate

Le financement participatif, ou comment lever des fonds sans parler à son banquier

Kickstarter, c’est le nom d’une société qui a eu en 2009 l’idée qu’à plusieurs, on pouvait réunir beaucoup d’argent.Aujourd’hui, le marché français est estimé à 40 millions d’euros (source wikipedia). Le crowdfunfing c’est justement le fait de se mettre en foule (“crowd”) pour rassembler de l’argent (“funding”). Le système généralement adopté consiste à déterminer un montant idéal : si celui-ci n’est pas atteint dans le temps imparti, tout le monde est remboursé sans frais, sinon le site hébergeant prend une commission et reverse le tout à l’heureux porteur de projet. 

Légalement, la loi française joue, comme partout ailleurs : si vous êtes une association caritative, le don peut être déduit des impôts, si vous êtes une entreprise, il faudra le mettre au bilan. Pour plus de détail : voyez l’explication de ulule. Malheureusement, la France est assez frileuse sur le fait de contourner le système de prêt classique bancaire, assurez-vous avant de vous lancer que le site est bien en accord avec la loi (beaucoup sont américains et sont peut-être peu au fait des subtilités gauloises).Petit comparatif des plateformes :  http://pro.01net.com/editorial/614408/panorama-des-plateformes-de-crowdfunding-francaises/ VÉRIFIER LE LIEN Nous, chez Clé de Fa, nous avons misé sur Digitage. Un studio 3D en plein cœur de Paris, capable en quelques clics de vous fabriquer une version 3D de vous, de votre amoureux, de votre chien… Ils veulent monter un studio mobile, bonne idée, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*