pexels-sarah-chai-7282818

Compétences et responsabilités parentales ?

Merci les enfants pour ma carrière !
Selon une étude menée par Korn/Ferry Institute, 95 % des femmes cadres estiment qu’élever des enfants leur apporte des compétences spécifiques utiles dans l’exercice de leur profession. L’aptitude à motiver et galvaniser, la capacité d’intégrer les acquis (nouvelles applications des expériences passées) et la confiance en soi sont quelques-unes des principales compétences transférables sur le lieu de travail. Le fait d’avoir des enfants permet d’aiguiser le sens de la psychologie, de la diplomatie et de mieux gérer son temps, autant de qualités qui peuvent être aisément appliquées au travail.

Dur d’être une maman
Des compétences qu’il reste encore à mettre en valeur car environ 45 % des femmes cadres ou dirigeantes estiment que leurs perspectives d’évolution de carrière ont tout de même été « quelque peu » entravées par leur maternité. 8 % pensent même que la maternité a freiné « dans une large mesure » leur avancement professionnel. Moins de 15 % seulement des femmes occupent des postes d’encadrement ou de direction dans le monde. Les femmes gagnent 25 % de moins que leurs homologues masculins aux postes de direction.

A table !
Sans tomber dans le sexisme primaire, le discrimination dans le monde du travail est encore très présente et c’est avec les hommes que les femmes pourront obtenir l’égalitéUne réflexion commune ! Prétendre aux mêmes salaires, être égales au moment de l’orientation scolaire, être tout aussi présentes à la tête des entreprises ou tout simplement donner les moyens de faire carrière (intégrer des réseaux, changer les mentalités, trouver des modes de garde…)… autant de sujet à mettre régulièrement sur la table pour faire évoluer les mentalités.

Visitez le site http://www.bpw.fr/fr

Cle de Fa - mecenes

93% des entreprises mécènes sont des PME

Cle de Fa - mecenes

Au printemps dernier, Clé de Fa organisait une matinée Mécénat au Théâtre Impérial de Compiègne. De la stratégie commerciale à la motivation de ses salariés, cet outil différenciant a attiré près de 40 femmes chef d’entreprise ou actrices importantes de la région (CCI, Face Oise…).

Le mécénat a le vent en poupe
40 000 entreprises ont fait des opérations de mécénat en 2011 contre 35 000 en 2010. Une augmentation de près de 15% en période de crise !? Les PME surtout voient dans cette action un bon moyen pour communiquer autrement et localement.

Justement les PME !
Le baromètre biennal du mécénat d’entreprise réalisé par CSA pour l’association Admical nous prend également qu’une PME sur trois s’engage dans du mécénat. La progression des entreprises mécènes est tout simplement due à la montée en puissance des PME de moins de 200 salariés qui sont désormais les forces vives du mécénat en représentant 93% du total des entreprises mécènes.

Sale temps pour le mécénat ?
En juin, le journal Libération dévoilait le plan de rabotage des avantages fiscaux pour la culture et le monde associatif préparé par Bercy. Une réduction proposée aux entreprises pour leur action de mécénat qui ferait passer de 60 à 30 % l’abattement fiscal possible. Or, cet avantage, créé en 2003, qui vous permet de payer moins d’impôts, est surtout un excellent moyen de participer au financement les clubs de sport de la région, de bon nombre d’acteurs sociaux reconnus d’utilité publique ou la restauration de notre patrimoine !